Lange, gaze et double-gaze : s’y retrouver

 

Ce sont les textiles tendance de ces dernières années : les gazes, les doubles-gazes, le lange ou le crépon de coton ont envahi les précieux stocks de tissus des couturières et couturiers passionnés que nous sommes. Ce sont des textiles aux caractéristiques proches.

Aujourd’hui nous allons essentiellement évoquer les propriétés de ces textiles lorsqu’ils sont en fibre de coton mais gardez à l’esprit que gaze, double-gaze, lange et crépons sont des types de tissage, des « armures » et que nous pourrions tout à fait trouver des gazes de laine ou des crépons de polyester par exemple.

 

 

  1. LES ARMURES ET LEURS PROPRIÉTÉS

 

1) Gaze et double gaze

 

  1. a) Armures

 

La gaze est une armure, c’est-à- dire à un type de tissage. L’armure gaze est caractérisée par l’entrecroisement de deux fils de chaîne autour de deux fils de trame. C’est cet entrecroisement qui confère une étonnante solidité au tissu alors même qu’on lui applique un tissage lâche et aérien.

 

 

La double-gaze, ainsi que son nom l’indique, correspond à la réunion de deux épaisseurs de gaze pour ne faire plus qu’un seul textile. La cohésion des deux épaisseurs de tissu est assurée par des points de couture régulièrement disposés sur la surface textile. Quasi invisibles à l’œil nu, vous pouvez les sentir en frottant la double gaze entre votre pouce et votre index.

 

 

Selon le même principe, vous pouvez même trouver des triples-gazes.

 

  1. b) Propriétés, utilisations et conseils morphologiques

 

Gaze et double-gaze sont réputées pour leur douceur, leur souplesse et leur caractère aérien. La gaze est légèrement transparente. Selon le projet, il peut être judicieux de la doubler avec une batiste de coton pour respecter la structure du tissu mais en atténuer la transparence et renforcer son plombé.

Par exemple, un pantalon d’été en gaze peut être très agréable à porter si vous prévoyez d’entoiler toutes les épaisseurs de gaze avec de la batiste.

 

La double gaze est généralement moins transparente : il est inutile de la doubler puisque par nature elle est déjà constituée de deux épaisseurs de tissu.

Vous trouverez parfois des doubles-gazes gaufrées. L’apprêt peut leur donner un aspect lisse lorsque votre commande arrive chez vous. Il est donc important de les laver avant de les coudre (les décatir) pour retirer l’apprêt et retrouver leur aspect gaufré. La double-gaze rétrécira systématiquement d’environ 2%.

 

Conseils morphologiques : ces textiles ont un tombé mou, aérien et vaporeux. Quand vous choisissez vos projets, pensez toujours à l’effet montgolfière. Mettez en valeur vos double gaze avec de jolies chemises sans pinces, des robes droites ou froncées à la taille…évitez en revanche une coupe trop structurée (une robe fourreau ou une chemise cintrée par exemple).

 

 

Si vous choisissez de la double-gaze gaufrée et que vous choisissez une coupe froncée à la poitrine, gardez à l’esprit que cela sera seyant sur une morphologie à petite poitrine et…beaucoup moins sur une morphologie à forte poitrine.

 

2) Langes

 

  1. a) Armures

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, historiquement les textiles lange se définissent d’abord par leur fonction plutôt que par leur fibre ou leur armure. Les langes étaient des étoffes destinées à « emmailloter » les nourrissons de la tête aux pieds. Initialement ils étaient plutôt en laine.

 

 

Néanmoins le lange tel qu’on le trouve le plus fréquemment désormais est en fibres de coton. Ce textile léger, très proche de la gaze est souvent tissé selon un tissage toile lâche.

Constitué de deux épaisseurs textiles, la solidité du tissu est assurée par des coutures quasi invisibles permettant de les assembler. Ces coutures génèrent des lignes de jours très fines et permettent de créer un motif en damier sur le tissu lange.

 

 

  1. b) Propriétés et caractères

 

Les propriétés du lange sont très proches de celle des gazes et doubles-gazes. Ce tissu souple est souvent enduit d’un apprêt qui le rigidifie et qu’il faut absolument enlever avant de coudre en procédant à un décatissage en bonne et due forme.

Ce n’est qu’une fois décati que le lange révélera son vrai caractère : ce tissu mou, léger et respirant est idéal pour des blouses d’été, des vestes molles (éventuellement doublées) ou des robes droites.

 

Agréable à porter, le tissage de ce textile lui permettra de froisser un peu moins vite que les gazes et les doubles-gazes non gaufrées.

 

 

3) Crépons

 

  1. a) Armures

 

Dérivé du crêpe, le crépon est un tissu léger, aéré dont le tissage toile se caractérise par un fil de trame surtordu : c’est grâce à ce dernier que ce tissu a un aspect légèrement froissé,strié par des petites ondulations irrégulières. Ces ondulations lui confèrent une élasticité qu’il faudra prendre en compte à la couture.

Très fin, ce textile est souvent marqué par une légère transparence.

 

 

  1. b) Propriétés et caractères

 

Si le crépon partage nombre des caractéristiques du lange et de la double-gaze (légèreté,transparence etc.), c’est le seul de nos trois textiles à présenter une forme d’élasticité naturelle due au gaufrage qu’il est nécessaire de respecter.

 

 

Pour une robe, un top ou une jupe, plutôt que d’entoiler le textile avec une batiste, préférez concevoir un fond de robe ou une doublure indépendante. Vous ne devez pas altérer et déformer le crépon en lui imposant de s’adapter à la non élasticité de votre batiste.

 

  1. Conseils de couture communs aux trois textiles.

 

Ces textiles très proches nécessitent quelques précautions de couture et sont faussement réputés faciles à coudre. Ce sont des textiles mous, fins et lâches, ils peuvent donc être traitres à la coupe et à l’assemblage. Respectez les règles suivantes et tout se passera très bien.

 

 

– Décatissez et repassez toujours vos tissus : ces types de textiles sont apprêtés et ont tendance à rétrécir un peu au premier lavage.

 

– Repassez soigneusement vos tissus avant de les amidonner (un peu de bombe

fabulon que vous trouvez en grande surface au rayon lessive et entretien du linge

suffira) pour pouvoir épingler et couper votre patron facilement.

 

– Epinglez les lisières chaîne de vos textiles ensemble afin d’être certain-e-s d’en

respecter le droit fil.

 

– A l’assemblage, utilisez des aiguilles adaptées à la finesse de ces textiles : universelle 65 ou microtex 70 conviennent bien.

 

– Prenez toujours soin d’utiliser des épingles extra-fines afin de ne pas abîmer ces

textiles délicats.

 

À vous de jouer maintenant !

 

Répondre